Dois-je avouer mon infidélité à mon partenaire?

Malgré le fait que l’infidélité est socialement inacceptable au Canada, les statistiques, qui varient d’une étude à l’autre, indiquent que 20 à 50 % des hommes et 15 à 30 % des femmes ont des aventures extraconjugales.

Mais faut-il avouer son infidélité au nom de l’honnêteté ou garder son jardin secret pour ne pas voir la relation éclater en mille morceaux? Répondre à cette question n’est pas simple, car il a beaucoup d’éléments à considérer. Donc une réflexion profonde est de mise avant de faire quoi que ce soit.

Dans un premier temps, vous devez vous demander, quelles sont les raisons qui vous poussent à vouloir confesser votre incartade? Est-ce parce que vous avez du mal à vivre avec cela sur votre conscience et voulez vous en libérer ou est-ce parce que vous et votre partenaire avez fait vœu d’honnêteté l’un envers l’autre et garder un tel secret s’avèrerait une trahison aussi grande que l’infidélité en soi?

Avouer son infidélité implique faire mal à l’autre et peut signifier la fin à la relation. Cependant, certains couples arrivent à passer au travers et retrouver la confiance brisée. Cela dit, si vous êtes terrorisé à l’idée que la relation puisse prendre fin et que vous ne voulez pas prendre ce risque et bien il faudra y penser sérieusement avant de confesser et demander pardon.

En contrepartie, si la personne avec qui vous avez eu cette aventure est quelqu’un que vous aimez et que vous voulez vous engager davantage auprès de cette personne, l’option d’avouer son infidélité peut être envisagée. Certains préfèreront taire l’infidélité, rompre, laisser un peu de temps passer avant de s’afficher avec son nouvel amour pour protéger l’autre d’une rupture encore plus douloureuse.

D’un autre point de vue, si cette aventure n’a jamais été importante, a été de courte durée et est maintenant terminée, il se pourrait que cela ne soit pas nécessaire de l’avouer. Cependant, si le risque que votre partenaire le découvre est grand, il faudra y penser deux fois. Car selon une étude, le taux de séparation varierait selon la façon dont l’adultère est découvert. Il serait de 85 % si elle est découverte par son partenaire, de 70 % si elle est révélée par une personne extérieure au couple, et tomberait à 45 % si la personne infidèle avoue elle-même son infidélité. L’honnêteté pourrait réduire les probabilités que votre relation se termine, mais il reste quand même près d’une chance sur deux de voir la relation voler en éclat.

Peu importe ce que vous décidez de faire, il sera important d’aller chercher les raisons, dont les besoins non comblés, qui vous ont poussé à sauter la clôture. À défaut de le faire, lorsque ce besoin refera surface vous risquez de vous retrouver encore une fois dans une pareille situation.

De plus, vous allez devoir être indulgent avec vous-même et vous pardonner, car le jugement que vous vous portez peut être lourd et vous empêcher de vous épanouir pleinement.

Pour conclure, devant ce dilemme, seule votre conscience pourra vous guider sur ce qu’il y a de mieux à faire, en tenant compte de tous les facteurs concernant votre situation. Car peu importe la décision que vous allez prendre, vous allez devoir assumer les conséquences qui s’ensuivent. N’oubliez pas qu’une fois que c’est dit, vous ne pouvez plus revenir en arrière.

Add A Comment